AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Derniers sujets
» [RP] A la découverte d'une Porte-Monde !
Mar 19 Nov - 16:10 par Andralis

» [RP] A la recherche de job !
Ven 1 Nov - 12:25 par Osae

» [RP] Une envie d'épique bataille
Jeu 31 Oct - 21:46 par Andralis

» [RP] A la recherche d'un premier emploi
Mer 30 Oct - 23:43 par Ellys

» [RP] - Le coin des achats
Mar 29 Oct - 19:48 par Andralis

» Les Choses à Venir
Mar 29 Oct - 18:23 par Adulith

Sujets similaires
Partenaires
(18+) (18+)
Top Sites
Votez pour le forum!
(Possible toutes les deux heures)
1 -2 -3 -4 -5
6 -7 -8 -9 -10
11 -12 -13 -14 -15

Partagez | 
 

 IV - Des larmes, naquit Vowien Cerio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adulith
Seigneur
Seigneur
avatar

Sexe : Masculin

Feuille de Personnage
Arme: Aucune
Aphliz: Indéfini
Réaction Portes-Mondes: 100%

MessageSujet: IV - Des larmes, naquit Vowien Cerio   Mar 29 Juin - 15:43

La vie avait repris son cours, et Adulith s'efforçait de faire respecter l'ordre chez les nouveaux humains qui arrivaient sans cesse. Cela lui paraissait étrange qu'autant de personnes viennent dans un endroit si reculé, mais l'Entitée l'avait prédis, et il est certain qu'elle en était la cause.

Ces aventuriers remplissant des missions pour la guilde, étaient rémunérés avec l'argent d'Ashkore, l'Aphliz, et commençaient une nouvelle vie, un peu malgré eux, prévenus qu'ils ne pourraient s'en échapper, et qu'après tout, on y vivait bien (l'Entitée semble en effet s'être arrangée pour que les arrivants soient presque heureux d'avoir changé de vie) ... Ils avaient appris à voyager à travers Eleagan Elea, havre de paix et source de vie, et par le biais d'un temple dédié aux deux divinités Paladith & Osynthur, découvraient une Ashkore guerrière ou l'on vivait de combat et de guerre.

Mais quelque chose vint perturber la vie tranquille et florissante d'Ashkore. Un jour, alors que quelques enfants pataugeaient dans le lac, et pour les plus hardis, tentaient de s'éloigner le plus du bord, l'un d'entre eux fut aspiré par un rapide tourbillon qui le fit disparaître quasiment instantanément. Les autres sortirent immédiatement de l'eau, et ceux qui ne restèrent pas à pleurer leur ami disparut, s'enfuirent vers la place centrale en hurlant à la mort. La nouvelle en étonna plus d'un, car il est bien rare, au cours de l'histoire de l'humanité, d'avoir vu un tourbillon aspirer une personne, aussi rapidement, et surtout, dans un lac, puis disparaître aussi rapidement. Ainsi, une grande partie de la population se précipita vers Alill, le lac reposant au nord...

Alors que la plupart des habitants regardaient pour la première fois au fond de ces eaux, beaucoup remarquèrent combien celles-ci étaient clair, et profondément intrigantes, quasiment vivantes. En fin de compte, on avait l'impression que le fond du lac était constamment en activité, et que de petites lumières bleues l'éclairaient. Et étrangement, les lumières bleues s'activèrent, de nouvelles apparurent, et le fond du lac s'agita, d'ailleurs, même la surface semblait s'illuminer. Soudainement, près du bord du lac, à une dizaine de mètre seulement des curieux qui observaient, une longue trainée d'eau se dessina dans le fond, montant vers la surface à une vitesse vertigineuse. Dans un éclat de pluie montante, une étrange créature à la peau blanc-bleu sortit. Le haut de son corps, bien que quasiment humain, était filiforme, et couvert de branchies. Ses bras étaient prolongés de nageoires, et son visage lisse et perturbant. Il n'avait pas de nez ni de bouche, seulement deux yeux clignant à la verticale, et teintés d'un bleu émeraude luisant. Sa pupille d'ailleurs était pareille à celle d'un chat. En ses bras il portait l'enfant, inconscient, et se tenait immobile, scrutant du regard les habitants face à lui. Puis, il s'approcha lentement, comme si son corps glissait sur l'eau, ne laissant pas entrevoir le reste...

Il déposa l'enfant doucement sur le bord de l'eau, et comme un animal craintif, nagea rapidement en arrière pour se repositionner ou il se trouvait. Il continua d'observer les habitants, tantôt curieux, tantôt effrayés, qui s'occupait de ranimer le gamin en silence. Et, alors que personne ne s'y attendait, une voix à la sonorité étrange, s'insinua dans leur esprit, et s'adressa à tout ceux qui se tenaient ici.


"Écoutez moi, Natifs d'Ashkore et être humains, aujourd'hui notre déesse pleure la mort de notre Roi, et son âme souffre. N'approchez plus Alill, le lac divin, tant que sa tristesse ne se sera pas tût ~ Ce tourbillon forme l'entrée de Vówien Cerio, Porte-Monde de La Pluie, né des larmes de notre Déesse, mais les enfants comme celui-ci, enfants d'Ashkore, ne seront confrontés qu'aux Abysses et à la mort. Disparaissez, et laissez notre peuple pleurer la mort de notre Grand Roi"

Puis, le silence, et après quelques instants de flottement le jeune "Aquelia" , car c'est ainsi que l'on nommait ces créatures, s'en retourna discrètement et rapidement vers le fond des eaux, laissant un peuple dans l'incompréhension et la surprise, mais tout de même soulagé de voir leur jeune garçon tousser et s'éveiller.

----

Depuis ce temps là, les aventuriers les plus courageux, et ceux qui apprécient l'eau, vont s'immerger dans le lac, et se laissent partir dans les profondeur de Cerio, là ils rencontrent les Aquelia, peuple commerçant, et surtout aquatique, vivant dans une sorte d'Ashkore Sous-Marine, où il est difficile de vivre sans mettre les pieds dans l'eau. Mais la pèche y est autorisé par ces créatures, et on y trouve toutes sortes de poissons et créatures que l'on ne rencontrerais jamais en Ashkore... Malheureusement, certains importuns vivent aussi là-bas...

_________________
Avatar : KirKat
Revenir en haut Aller en bas
 
IV - Des larmes, naquit Vowien Cerio
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les cries aveugles et les larmes sourdes d'une enfant [Cassie]
» Le Voleur de Larmes
» Bien que le temps puisse sécher les larmes de mes yeux, le temps ne t'effacera pas de mon cœur || LIAM ?
» Toutes les larmes ne sont pas un mal.
» Ginella - Quand les mots manquent, les larmes font le reste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ashkore :: Accueil :: Les Histoires :: L'Histoire de la ville-
Sauter vers: